Vieillissement, peut-on le ralentir réellement ?

Ralentir le processus naturel de vieillissement du corps est un des sujets les plus étudiés des scientifiques. D’innombrables expérimentations sont encore en cours pour mettre au point de véritables élixirs de jouvence. Le cycloastragenol en fait partie. Comme nous l’avons vu dans le dossier « Cycloastragenol : Un antivieillissement », cette molécule a le pouvoir d’activer la télomérase. Pour rappel, c’est l’enzyme capable de faire pousser les télomères de notre ADN, extrémités des chromosomes chargés de la protection de l’information génétique. Le raccourcissement de ces télomères signifie tout simplement, en fait, vieillissement de la cellule.

Les 9 marqueurs du vieillissement

Avant d’aller plus loin, il faut d’abord comprendre ce qu’est vraiment le « vieillissement ». Celui-ci se caractérise, en fait, par la détérioration et l’altération des différentes fonctions au sein de notre organisme. Le fait de connaître ses véritables signes permet d’adopter la meilleure technique pour le ralentir. Cesdits signes, appelés en anglais « hallmarks », se manifestent au départ au niveau des cellules. On peut les remarquer ensuite dans les divers tissus de l’organisme, les articulations, les muscles, etc.

D’après le scientifique espagnol Dr. Lopez-Otin, Ph.D., il existe 9 marqueurs du vieillissement :

1- Altération de la communication entre les cellules

vieillissement

Le cycloastragenol ralentit le processus de vieillissement en protégeant notre ADN

Certaines cellules, comme les neurones par exemple, ne peuvent plus transmettre correctement les flux d’informations. Cela entraîne un dérèglement important au niveau des fonctions motrices et cognitives.

2- Épuisement des cellules souches

Les cellules souches ne peuvent pas se régénérer facilement telles que les autres cellules de notre corps. Or, en vieillissant, celles-ci s’épuisent et ne peuvent plus produire de nouvelles cellules pour la reconstruction des tissus vieillis ou endommagés.

3- Sénescence cellulaire

Dans des termes clairs, c’est l’état de la cellule où elle n’est plus capable de croître et de se diviser, et finit par mourir. L’accumulation de cellules sénescentes dans l’organisme peut causer des problèmes d’immunité et accélérer davantage le processus de vieillissement.

4- Dysfonctionnement mitochondrial

Les mitochondries chargées de la production d’énergie au sein des cellules ne fonctionnent plus. Un manque d’énergie entraîne pourtant la mort de ces dernières.

5- Dérèglement de l’assimilation des nutriments

Les cellules n’arrivent plus à assimiler correctement les nutriments essentiels à leur bon fonctionnement. Les carences favorisent pourtant leur vieillissement, et apoptose.

6- Diminution de la fabrication des protéines

On remarque aussi l’arrêt de fabrication des protéines, à l’instar du collagène par exemple. Ce dernier est responsable de l’élasticité de la peau, d’où la formation des rides.

7- Modifications de l’ADN

Il peut aussi y avoir une certaine modification sur l’activité de l’ADN. Ce dernier peut, par exemple, être désactivé et donc n’est plus capable d’ordonner la création de nouvelles cellules.

8- Dommages à l’ADN

En vieillissant, notre ADN se dégrade également. Ses télomères se raccourcissent, entraînant la perte de l’information génétique. Les cellules ne peuvent plus se répliquer normalement.

9- Instabilité génomique

Au fur et à mesure que ces signes de vieillesse se manifestent, notre ADN se dégrade considérablement. Et donc, n’est plus apte à ordonner la création de nouvelles cellules. Ce qui conduit au dysfonctionnement ou à l’arrêt total de nombreuses fonctions de notre corps.

Effet antivieillissement du cycloastragenol

Seule la prise de cycloastragenol en complément à l’alimentation permet de ralentir autant que possible l’apparition de ces signes de vieillesse.

Cette molécule agit directement sur la télomérase, la seule enzyme capable de protéger et rallonger les télomères. Elle booste naturellement son activité afin de conserver au maximum l’intégralité de nos chromosomes. Notre ADN est ainsi protégé et peut ordonner sans problème la création de nouvelles cellules. Le cycloastragenol prolonge leur durée de vie en quelque sorte.

Des cellules en bonne santé peuvent transmettre normalement les flux d’informations, produire de l’énergie, assimiler correctement les nutriments, et se répliquer à leur tour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *